La pâtisserie Aux perles de l’Etang à Martigues

par Marion
339 vues

Pour l’anniversaire de mon chéri, en août dernier, je lui avais offert 2 places pour aller voir Luc Langevin (un superbe illusionniste) à Martigues, près de Marseille. L’occasion d’essayer une pâtisserie !

La boutique

J’avais juste lu quelques très bons avis sur google et survolé les photos. J’y allais donc sans trop savoir à quoi m’attendre.

Une fois arrivée devant, première impression : la devanture est très simple, un peu « passe partout » je dirais. Les 4 affiches « Recommandé par Bison Futé » intriguent et incitent quand même fortement à rentrer.

Une fois à l’intérieur, la boutique est toute petite. La vitrine à gâteaux prend presque toute la place sur la gauche de la boutique. Des bonbons en chocolat garnissent le mur à droite. Des gros bocaux de navettes s’invitent au dessus de la vitrine à gâteaux. Tout est fait maison et ça se voit.

La vitrine à gâteaux est bien remplie et donne envie. Il y a de la couleur et du choix. On décide de goûter à la tarte tatin revisitée, un finger chocolat noir caramel et une tartelette aux pignons de pin.

Surtout, ce que je retiens de cette boutique finalement, c’est l’accueil ! Une dame, énergique et enjouée, était très aimable ! Quand elle a appris que nous étions de Bordeaux, on a eu la surprise de savoir qu’on était des menteurs ! Et oui, dans cette région, à priori, on considère que les Bordelais sont des menteurs… Et on l’aura appris comme ça, en achetant des belles pâtisseries… Mémorable non ? Haha, en tous cas, le sourire et l’humour de cette bonne dame nous aura marqués, et on y retournerait rien que pour ça s’il n’y avait pas quelques centaines de kilomètres qui nous séparaient !

La tarte tatin

Composition : sablé breton, mousse à la vanille et pommes caramélisées

Dans la tendance actuelle des petits gâteaux qui se veulent réalistes, cette jolie pomme rouge donne envie de croquer dedans.

La coque en chocolat blanc est bien fine, elle se casse facilement et apporte donc un peu de croquant sans ajouter trop de sucre. La mousse à la vanille est très légère, bien mousseuse et délicate. Dans ce cocon de douceur se trouvent des pommes caramélisées. Les morceaux sont assez gros pour qu’il y ait un peu de mâche, mais restent quand même bien fondants et apportent un peu de fraîcheur. Quant au sablé breton, il n’est ni trop fin ni trop épais, avec un bon goût de beurre sans que cela soit trop prenant. Il est bien friable et apporte un croustillant fort appréciable dans cet ensemble. Le tout n’est pas trop sucré, ajouté à cela une pointe de sel avec le sablé et le tout est parfaitement dosé. On ressent tout le jeu d’équilibre entre toutes les textures, et c’est réussit !

Ce que j’en pense : La finition n’est peut être pas parfaite mais le petit gâteau en lui même est vraiment très bon. On pourrait penser qu’il y a trop de mousse à la vanille mais pas du tout. L’ensemble est vraiment bien équilibré : la légèreté de la mousse, le fondant des pommes et le croustillant du sablé. Pas trop sucré, on sent bien l’ensemble des saveurs présentes. Je suis séduite !

Le Finger

Composition : biscuit amande, crémeux chocolat noir, caramel et noisettes entières

Pour celui-ci j’avoue avoir étais surprise. A première vue il ne donne pas forcement envie : le glaçage n’est pas net, il dégouline, le petit gâteau ne semble pas se tenir. Bref, il est pas sexy. Mais le chocolat et le caramel se marient tellement bien que le goût ne peut être que bon ! Et j’avais raison. Je dirais que c’est un petit gâteau ultra régressif. Le biscuit aux amandes est légèrement croustillant et apporte de la mâche. Le goût du caramel est bien présent sans être écrasant et surtout sans apporter trop de sucre. Il est moelleux et ne colle pas aux dents. Le goût du chocolat n’est pas franchement marqué mais on sent qu’il balance avec le sucre du caramel. Les noisettes entières apportent un croquant super agréable. C’est moelleux, croquant, réconfortant. Encore une fois les goûts et les textures sont maitrisés. Très bonne surprise !

Ce que j’en pense : très bon petit gâteau. Il ne faut pas se fier à son apparence un peu approximative puisque ce finger ne l’est pas du tout dans ces goûts. Un caramel bien présent, des noisettes qui craquent, un crémeux chocolat qui allège le côté sucré du caramel. Le tout dans un petit gâteau très régressif et gourmand, qui plaît je suis sûre aux petits comme aux grands !

La tarte aux pignons

Composition : pâte sucrée, crème d’amande, pignons de pin

Simple dans sa présentation et dans ses goûts, cette petite tartelette m’intriguais. Je n’avais jamais goûté le pignon comme ingrédient d’une pâtisserie, et on peut dire que c’est plutôt réussit. La pâte sucrée est bien croustillante. La crème d’amande est cuite juste ce qu’il faut et apporte donc du moelleux à cette tartelette. Les pignons de pin grillés sur le dessus de la tartelette apportent un croquant supplémentaire. La quantité de pignon sur le dessus est largement suffisante : le goût est bien présent sans qu’il ne soit trop prenant. L’ensemble est simple mais harmonieux et encore une fois pas trop sucré.

Ce que j’en pense : bonne découverte. Les pignons se marient très bien avec le sucre donc ! La tartelette est croustillante grâce à la pâte sucrée. Moelleuse grâce à la crème d’amande et croquante avec les pignons. Le tout sans trop de sucre.

Conclusion

Cette pâtisserie est une très bonne découverte. Tout ce que j’ai goûté est vraiment très bon, bien maitrisé et bien équilibré. Les goûts et les textures sont au rendez-vous. Si vous passez par Martigues un jour, je vous conseille vivement d’aller y faire un tour !

Notre séjour

Martigues

Nous voilà donc arrivés à Martigues en ce début de matinée. On découvre une très jolie ville. Colorée, très diversifiée et avec le charme des villes portuaires. On surnomme cette ville la « Venise Provençale » et nous comprenons bien pourquoi avec toute cette eau et ces ponts ! Vraiment, on est charmés.

On a dans l’idée d’aller visiter les calanques des eaux salées non loin de Carry Le Rouet. On se dirige donc vers l’office de tourisme pour plus de renseignements sur les transports en commun. Malheureusement pour nous il n’y a pas de bus qui nous amène directement là-bas, seulement un qui nous amène à 15 minutes de marche. On apprendra en plus par la chauffeuse de bus que notre arrêt ne sera pas desservi puisque la route est coupée. On devra donc marcher finalement 45 minutes… mais on est motivés, alors la décision est prise : je change mes chaussures et je me prépare mentalement à torturer mes petites jambes.

Mais avant tout ça, nous devons attendre 1h. On en profite donc pour visiter brièvement la ville, et donc la pâtisserie dont je parlais un peu plus tôt. On s’installe en terrasse et on déguste nos petites gourmandises (les photos ne sont pas terribles, on a fait comme on a pu).

Le ventre rempli, nous partons maintenant vers notre arrêt de bus. Une fois dedans, on peut profiter du charme des environs : de jolies maisons, l’endroit est très vert, il y a beaucoup de relief et ça, ça change de Bordeaux et ses environs ! Ho et surtout, le bord de mer est magnifique !

Une fois descendu du bus notre marche commence. Après 1h de marche nous voilà arrivés aux fameuses Calanque des eaux salées. Et oui, c’est vraiment très joli ! Le temps est vraiment idéal : un beau ciel bleu, il ne fait ni trop chaud ni trop froid et il n’y a pas de vent. On se pose donc une petite heure, à profiter du calme et de la beauté de l’endroit (et surtout à reposer nos jambes parce que bon, 1h de marche quand on a pas l’habitude ça pique un peu…).

Après s’être reposés, on repart pour le chemin inverse (donc de nouveau 1h de marche) pour pouvoir rentrer à Martigues. On arrive en avance à notre arrêt de bus qui se trouve dans le centre de Carry Le Rouet. On décide alors de se poser à une terrasse pour manger une bonne glace.

De retour à Martigues, on se dirige vers l’hôtel pour se préparer : ce soir c’est le spectacle. On sort pour manger dans une excellente pizzeria, (encore une fois qui ne paie pas de mine mais qui est vraiment très bonne) : La Gondola. Par chance, le restaurant comme le théâtre où se déroule le spectacle se trouvent à proximité de notre hôtel.

Une fois le ventre réconforté, on se dirige vers le théâtre des Salins pour le spectacle. J’avais complétement oublié l’endroit où nous étions placés et ce fut donc avec grande joie que nous nous sommes installés au second rang (la joie et la fierté d’avoir trouvé une si bonne place se lisaient clairement sur mon visage).

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Luc Langevin est un illusionniste québécois doté d’une maitrise en optique (entre autres). L’influence de la physique, des mathématiques et de l’optique se fait largement ressentir dans ses spectacles, ce qui rend ses tours et surprises uniques et attachantes parce que personnelles.

Son spectacle s’avère être très poétique, joliment réalisé et on ressent la sincérité de Luc Langevin dans ses paroles et sa mise en scène. Il nous fait passer de très beaux messages avec toute l’histoire autour de ses tours. On a vraiment passé un très bon moment et je recommande ce spectacle à tout le monde, grands comme petits, adeptes de la magie ou non (en plus Luc Langevin est très mignon donc bon !).

Une fois rentré à l’hôtel, on se couche donc émerveillés, sans savoir ce qu’on va faire le lendemain.

Marseille

Le lendemain on voulait aller voir Cassis (à 1h de Marseille), mais le trajet était beaucoup trop compliqué et on avait peu de temps. On a donc décidé d’aller visiter Marseille. En bons touristes que nous sommes nous avons profités du beau temps et prit un bus touristique qui faisait le tour des points « emblématiques » de Marseille. Installés sur le toit nous voilà roulant au bord de l’eau avec une vue magnifique sur la mer.

Nous nous arrêtons à la basilic Notre-Dame-De-La-Garde, d’où le point de vue sur Marseille est vraiment magnifique. Le paysage est marquant et très reposant. Ensuite, on a repris le bus pour retourner au vieux port de Marseille, histoire d’épargner nos jambes bien épuisées.

Ce fût deux jours vraiment très agréables. Le temps était idéal et le paysage reposant et magnifique. Nos jambes ne nous remercient absolument pas, mais nos yeux si.

J’ai vraiment été séduite par Martigues. La présence du port en plein milieu de la ville, les petits ponts un peu partout, les rues piétonnes aux couleurs chaudes forment un ensemble très agréable et mignon. On sent que peu importe la saison, il sera toujours agréable de vivre dans cette ville.

J’avoue avoir étais moins séduite par Marseille. Le côté grande métropole avec plein d’immeubles partout ne m’a pas vraiment plu. Par contre le tour en bus était vraiment agréable. On a pu voir tous les lieux et les immeubles importants de la ville, ceux qui marquent l’histoire et qui font le charme de cette ville.

Je retournerais avec grand plaisir à Martigues pour pouvoir explorer encore les petits coins de cette jolie Venise provençale.

0 Commentaires
0

Voici quelques articles semblables

Laissez un commentaire. :)

* En utilisant ce formulaire vous acceptez le stockage et l'utilisation de vos données par ce site

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.